Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information du quotidien La dépêche publiée le 28/à_/2014

De l'amiante détecté dans une école maternelle : recours au principe de précaution

Vic-en-Bigorre (65) - École maternelle du Petit-Bois à Vic-en-Bigorre: De l'amiante a été détecté dans des dalles du revêtement de sol de l'école maternelle. Tandis que le maire en place annonce qu'il va faire établir un diagnostic sur tous les bâtiments publics, l'ancien maire invite à dédramatiser

«Pour couper court à des rumeurs ou à des sur réactions, j'ai souhaité communiquer cette information», déclare Clément Menet. Le maire de Vic-en-Bigorre vient d'annoncer, mardi matin, que de l'amiante a été détecté dans le revêtement de sol de l'école maternelle du Petit-Bois à l'endroit où des dalles se sont fissurées. Sa présence a été découverte à la mi-août. D'une manière inopinée. L'entreprise qui devait réaliser les travaux ayant demandé que soit effectué, au préalable, ce diagnostic obligatoire. L'élu indique que des tests (qui ont débuté mercredi) sont réalisés encore aujourd'hui, afin de déceler la présence éventuelle de fibres d'amiante dans l'air. Les résultats devraient être connus d'ici 15 jours ou un mois. En attendant, l'accueil des enfants va se faire le plus normalement du monde dans cette école de conception moderne, construite au début des années «80».

«La présence dans le matériau ne veut pas dire présence dans l'air, précise le maire. Il est probable qu'il n'y ait pas de dangerosité.»

Mardi, 130 élèves répartis dans cinq classes vont faire leur rentrée. Au moment de notre passage, plusieurs agents s'activaient -sans inquiétude apparente- à ces préparatifs.

C'est dans le local des «grands», que des dalles de plastique contenant de l'amiante ont été repérées, selon les conclusions du laboratoire d'analyses Diag'Immo. Avec un «score de premier niveau» concernant l'action corrective. Ce qui nécessite «une action de remise en état limitée au remplacement, au recouvrement ou à la protection des seuls éléments dégradés.» Objectif : réduire le risque de dispersion des fibres. En attendant, la salle concernée a été condamnée. «On a fait au plus vite pour lancer la procédure», lance Monsieur le maire qui a reçu, mardi à 9 heures, les agents de la municipalité. Puis, à 10 heures, les enseignants. «J'invite les parents, s'ils le souhaitent, à me rencontrer à la maternelle vendredi à 18 heures», poursuit-il.

Faisant référence au dossier technique amiante, qui préconisait, dès 1996, l'obligation de diagnostics et la mise en œuvre du DTA avant 2003, le maire de Vic déclare : «Cela fait 11 ans que ça n'a pas été fait. En conséquence, on va faire le point sur l'ensemble des bâtiments publics».

Hier, nous avons joint par téléphone le conseiller général du canton. Ayant occupé les fonctions de maire pendant 31 ans, c'est lui qui a créé cette école. Il se borne à déclarer : «Je suis à la disposition de Monsieur le maire pour jouer la transparence. L'heure est à la sérénité et seule la sécurité des enfants doit être notre préoccupation. J'émets le vœu qu'il n'y ait pas de dramatisation autour d'un non-problème. Imaginez les milliers de m2 de «Gerflex» qu'il y a dans le département et ailleurs».

Notre avis: dans cet article, nous avons volontairement gommé l'identité des élus concernés. Nous tenons toutefois à dénoncer une fois encore cette situation qui met en exergue 2 attitudes devant ce problème récurrent. L'un le maire en place, met tout en oeuvre pour régler le problème dans les meilleurs délais (en tant que comptable des milliers de victimes, nous ne pouvons qu'apprécier cette position). l'autre ancien maire et conseiller général, affiche la volonté de ne pas dramatiser, ce que nous pouvons partager, mais nous sommes totalement opposés au fait qu'il n'y a pas d'urgence (pas de diagnostic depuis 11 ans). de même des m2, nous sommes très choqué de "l'esprit maternelle" qui consiste à dire qu'il y a également "Gerflex" dans le département et ailleurs 

Comme souvent la guerre des maires !
Tag(s) : #dans nos ecoles

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :