Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

On dit que c'est le premier pas "qui coûte"

Les bailleurs vont pouvoir  bénéficier d'un prêt

Les organismes HLM pourront emprunter à l'État jusqu'à 400 millions d'euros par an pour débarrasser les logements sociaux de l'amiante.

Le gouvernement va faire un geste pour favoriser le désamiantage des HLM. Mardi matin, au congrès du mouvement HLM, la ministre du Logement, Sylvia Pinel, a annoncé le déblocage de fonds pour lancer cette opération, de l'ordre de 400 millions d'euros par an. Concrètement, les organismes de logement social qui sont propriétaires des HLM en France pourront désormais emprunter auprès de la CDC (Caisse des dépôts et consignations) jusqu'à 10.000 € par logement pour le désamianter. Ces prêts seront accordés à des taux très bas. Ces financements seront mobilisables pour débarrasser de cette fibre hautement cancérigène au maximum 40.000 logements par an. Un plan qui va dans le bon sens mais qui ne répond pas aux énormes enjeux du problème. Selon l'USH (Union sociale pour l'habitat) qui regroupe les organismes HLM, trois millions de logements sociaux sont gangrenés par l'amiante. Si on voulait désamianter tout ce parc, il faudrait investir 15 milliards d'euros. Des sommes énormes, car ces chantiers ont vu leur coût bondir de 50%, notamment avec la nouvelle réglementation intervenue en mai 2012. Par ailleurs, le prix moyen pour enlever un revêtement de sol amianté dans un appartement se situe, selon la superficie, entre 20.000 et 25.000 euros. Pas sûr donc que les 10.000 euros de prêt suffisent à règler le problème de l'amiante dans les HLM.
Nos remarques: la nouvelle réglementation entraîne effectivement une forte augmentation du prix de revient d'une opération de désamiantage. Elle va toutefois dans le sens de la protection maximale des intervenants et des populations. Et pas seulement dans les HLM. Le problème de fond demeure donc le coût, quel est le prix de 3000 décès par an ?
Nous faisons la proposition suivante: et si l'Etat responsable, se faisait aider par les responsables à la source, les industriels qui échappent jusqu'à ce jour en France à toute condamnation ? . cela est peut être un raisonnement un peu simpliste mais véhiculé par le nombre de victimes de l'amiante au travail et par les victimes passives, ou encore les victimes ou futures victimes celles qui sont contaminées simplement en rentrant chez elles.
Rappel :Aujourd'hui, en France, quelque 12 millions de personnes sont logées dans des HLM, soit 17% des ménages. Le parc HLM représente 4,3 millions de logement. Cet été, le Haut conseil de la santé publique estimait que l'amiante pourrait provoquer entre 68.000 et 100.000 décès en France d'ici à 2050: «Il faut s'attendre entre 2009 et 2050 à un nombre de cancers du poumon dus à l'amiante de l'ordre de 50.000 à 75.000 auxquels s'ajoutent 18.000 à 25.000 décès dus au mésothéliome, sans même compter d'autres cancers tels que ceux du larynx ou des ovaires pour lesquels la responsabilité de l'amiante a été confirmée par le Centre international de recherche sur le cancer (Circ) en 2009», relevaient les experts
 
 
Premiers pas ?
Tag(s) : #présence de l'amiante

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :