Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En France les travaux publics butent sur l’amiante naturel

En France, les travaux publics butent sur l’amiante naturel. Tout a commencé en 2013, lorsque l'on a rénové des chaussées dans Paris, rappelle-t-on à l'Union nationale des industries des carrières et des matériaux, l'UNICEM.

En vérifiant qu'il n'y avait pas d'amiante industriel dans les enrobés des anciens bitumes, on a découvert la présence de fibres inhalables là où il n'y avait pas du tout d'amiante ! A la place on a trouvé de l'actinolite, un minéral très répandu dans les roches métamorphiques, telles que le granit. Un minéral inoffensif dans 99% des cas, précise le géologue du BRGM mobilisé sur ce dossier, Didier Lahondère, « mais dont les gros cristaux peuvent se fragmenter en fibres inhalables quand on les broie... Comme une poignée de spaghetti qui s'éparpilleraient. »

L'amiante au naturel !!!

Même si cet amiante naturel libère dix mille fois moins de fibres dans l'air que l'amiante industriel interdit en France depuis vingt ans, l'Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) a considéré qu'il fallait appliquer les mêmes précautions que sur les chantiers de désamiantage lorsque l'on trouvait des traces de fibres d'actinolite au diamètre inférieur à 5 microns : combinaisons, masques, atmosphère confinée.

Le chantier du tramway parisien a pris beaucoup de retard pour cette raison, la rénovation des chaussées de la capitale également, et d'autres chantiers urbains à Bordeaux ou Saint-Brieuc, dans l'ouest de la France.

Depuis trois ans les géologues s'activent à la source du problème : les carrières de granulats, le matériau par excellence du bâtiment et des travaux publics.

Tag(s) : #présence de l'amiante

Partager cet article

Repost 0