Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

article de la Nouvelle République 1er juillet 2016

Un incendie avait ravagé, en juillet dernier, les deux stabulations d'un professionnel locataire du terrain, au hameau de « Montaboeuf », à La Châtre-Langlin. Passé le traumatisme de l'évènement et les négociations engagées entre la propriétaire du terrain et l'assurance, c'est un tout autre problème qui est survenu

Risque environnemental et sanitaire « Il y a encore beaucoup de plaques détruites sur le terrain et elles contiennent de l'amiante ; or, la rivière l'Anglin qui se trouve juste en dessous est polluée, notamment du fait des intempéries », confie une voisine, inquiète des nuisances sanitaires et environnementales.

En effet, les plaques de fibrociment amiantées deviennent dangereuses pour la santé lorsqu'elles sont détériorées : elles dégagent alors des poussières d'amiante qui se répandent et qui risquent d'être inhalées. C'est là toute la source d'inquiétude de cette riveraine : « Mes petits-enfants jouent dans le jardin, un couple de voisins souhaite avoir un bébé, cette situation n'est pas possible ». La préoccupation des habitants n'a fait qu'augmenter lorsqu'ils ont vraisemblablement appris « qu'une entreprise devrait enfouir dans le sol lesdites plaques », sur le terrain sinistré. « C'est interdit par la loi », précise l'association Indre Nature.

La préfecture signale, elle, que selon la réglementation en vigueur, les déchets d'amiante liés à des matériaux de construction détériorés « doivent être éliminés dans des installations de stockage de déchets dangereux ». Ils peuvent ainsi être enterrés, dans certaines conditions, mais pas sur le terrain sinistré. Le maire de La Châtre-Langlin, Marcel Bourgouin, essaye quant à lui de tempérer la situation : « Je n'ai pas de position sur le sujet, ce n'est pas de ma compétence (1). C'est désormais dans les mains de l'assurance. J'imagine que l'entreprise sait ce qu'elle fait et qu'elle déposera les déchets sur un site approprié »

Dans l'inquiétude, les riverains du hameau ont alerté la Direction départementale de l'action sanitaire et sociale (DDASS), à Châteauroux. « Quand il s'agit d'amiante, les directions sont très réactives », tente de rassurer une responsable d'Indre Nature. Dans l'Indre, deux établissements sont habilités à recevoir des déchets inertes de matériaux contenant de l'amiante. Pour les matériaux abîmés, une entreprise spécialisée doit s'en charger

(1) Si Monsieur le maire vous êtes responsable de la santé et de l'environnement pour vos administré. Malgré les difficultés engendrée par ce genre de situation. Vous devez avoir un avis, et prendre vos responsabilité !

Tag(s) : #Présence de l'amiante

Partager cet article

Repost 0